La simulation au cœur de la formation continue

La simulation au cœur de la formation continue

Dans les laboratoires iLumens

“Saisissants de réalisme”, les mannequins des laboratoires iLumens permettraient aux praticiens de développer leurs compétences techniques et communicationnelles.

Dans les trois laboratoires de pédagogie médicale par la simulation et le numérique iLumens, à Paris, les étudiants et les praticiens, qu’ils soient médecins ou infirmiers, s’entraînent sur des mannequins. Des mannequins dits de tâche, qui permettent d’apprendre à palper et à ausculter, mais aussi des “mannequins haute-fidélité”, capables de parler, de convulser, de faire un arrêt cardiaque, de réagir aux médicaments, etc.

Parmi eux, “Ray Man”, ou encore “Sim Baby”.

“Avec les avancées technologiques, les mannequins sont devenus saisissants de réalisme, surtout les nourrissons”, assure à Jeunes Médecins le cofondateur d’iLumens, Antoine Tesnière. Chaque année, ses laboratoires reçoivent 10 000 personnes, dont 2 500 dans le cadre de la formation continue. Une séance se déroule sur une journée et met généralement en scène cinq ou six situations cliniques avec des “mannequins haute-fidélité”.

Antoine Tesnière raconte :
“Ces situations cliniques sont conçues par les formateurs, qui contrôlent les mannequins depuis une autre salle à travers une vitre sans tain, et gérées par les apprenants, qui comportent tous les corps de métier. Les simulations sont filmées, puis débriefées, de manière à permettre aux apprenants de repérer leurs erreurs, qu’elles soient techniques ou bien communicationnelles, et donc d’éviter de les reproduire à l’avenir.”

Outre les mannequins, les apprenants peuvent s’entraîner avec des robots chirurgicaux et des jeux vidéos dits sérieux, des serious games. L’un d’eux, HemoSims Trauma, simule la prise en charge de personnes polytraumatisées après un accident. iLumens fait également - et plus traditionnellement - appel à des acteurs professionnels, pour, notamment, travailler sur l’annonce de la mauvaise nouvelle au patient et ses proches.